بسم الله الرحمن الرحيم

عزيزي الزائر / عزيزتي الزائرة، يرجى التكرم بتسجيل الدخول إن كنت عضوا(ة) معنا.
أو التسجيل إن لم تكن عضوا(ة) و ترغب في الانضمام إلى أسرة المنتدى.
سنتشرف بتسجيلك
شكرا
إدارة المنتدى.



Free CursorsMyspace Lay
 
الرئيسيةبحـثالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 L’histoire de Moussa ‘Moise’ et AlKhidr

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
Admin
المدير العام
المدير العام


عدد المساهمات : 13176
تاريخ التسجيل : 09/12/2010

مُساهمةموضوع: L’histoire de Moussa ‘Moise’ et AlKhidr    6/11/2011, 08:22


L’histoire de Moussa ‘Moise’ et AlKhidr
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]



Le
thème d’aujourd’hui est l’histoire de Moussa et Al-Khidr. Celle-ci est
dans la sourate Al-Kahf (La Caverne), et le Prophète avait comme Sunna
(tradition) de la lire chaque vendredi ou la veille. Nous allons prendre
des extraits de l’histoire, des versets 61 à 82 :
« Rappelle-toi
quand Moïse dit à son valet: Je n'arrêterai pas avant d'avoir atteint
le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années ; Puis,
lorsque tous deux eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur
poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer ; Puis, lorsque
tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit à son valet: Apporte-nous
notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent
voyage ; [Le valet lui] dit: Quand nous avons pris refuge près du
rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson le Diable seul m'a fait oublier
de (te) le rappeler et il a curieusement pris son chemin dans la mer;
[Moïse] dit: Voilà ce que nous cherchions. Puis, ils retournèrent sur
leurs pas, suivant leurs traces ; Ils trouvèrent l'un de Nos serviteurs à
qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à qui Nous avions
enseigné une science émanant de Nous ; Moïse lui dit: Puis-je suivre, à
la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant une
bonne direction? ; L'autre dit: Vraiment, tu ne pourras jamais être
patient avec moi ; Comment endurerais-tu sur des choses que tu
n'embrasses pas par ta connaissance? ; [Moïse] lui dit: Si Allah veut,
tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres ; Si
tu me suis, dit [l'autre,] ne m'interroge sur rien tant que je ne t'en
aurai pas fait mention› ; Alors les deux partirent. Et après qu'ils
furent montés sur un bateau, l'homme y fit une brèche. [Moïse] lui dit:
Est-ce pour noyer ses occupants que tu l'as ébréché? Tu as commis,
certes, une chose monstrueuse!› ; [L'autre] répondit: N'ai-je pas dit
que tu ne pourrais pas garder patience en ma compagnie? ; Ne t'en prend
pas à moi, dit [Moïse,] pour un oubli de ma part; et ne m'impose pas de
grande difficulté dans mon affaire ; Puis ils partirent tous deux; et
quand ils eurent rencontré un enfant, [l'homme] le tua. Alors [Moïse]
lui dit: ‹As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne? Tu as commis
certes, une chose affreuse!› ; L'autre] lui dit: ‹Ne t'ai-je pas dit
que tu ne pourrais pas garder patience en ma compagnie? ; Si, après
cela, je t'interroge sur quoi que ce soit, dit [Moïse,] alors ne
m'accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de moi ; Ils
partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village
habité, ils demandèrent à manger à ses habitants; mais ceux-ci
refusèrent de leur donner l'hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un
mur sur le point de s'écrouler. L'homme le redressa. Alors [Moïse] lui
dit: Si tu voulais, tu aurais bien pu réclamer pour cela un salaire› ;
Ceci [marque] la séparation entre toi et moi, dit [l'homme,] Je vais
t'apprendre l'interprétation de ce que tu n'as pu supporter avec
patience ; Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens
qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y
avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau ; Quant
au garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint
qu'il ne leur imposât la rébellion et la mécréance ; Nous avons donc
voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un autre plus pur et
plus affectueux. » (Sourate 18 : 61-82).
Cette histoire s’est passée après le retour de Moise en Egypte.


La rencontre de Moussa et al-Khidr
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]




Al-Bokhari
et Muslim ont rapporté d’après Saïd ibn Djubaïr ce hadith où il dit:
“J’ai dit à Ibn ‘Abbâs que Nawsan Al-Bakali (un homme qui enseigne la
religion à Al-Koûfa) prétend que Moussa le compagnon de Al-Khidr n’est pas le Moussa des Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël). Ibn ‘Abbâs répondit : “Il ment, Obay ibn Ka‘b m’a dit qu’il a entendu le Messager (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dire : “Moussa (Moïse) faisait un sermon aux Bani-Isrâ’îl
(les fils d’Israël), et leur dit des paroles qui leur mirent les larmes
aux yeux et attendrirent leurs cœurs. Un des assistants se leva et lui
dit : “Ô messager d’Allah, ô prophète d’Allah, y a-t-il sur terre
quelqu’un de plus savant que toi ?” Moussa dit : “Non.”

Allah
lui reprocha de ne pas Lui avoir restitué la science et lui révéla
l’existence d’un serviteur qui se trouvait au confluent des deux fleuves
et qui était plus savant que lui. Moussa demanda où il pouvait le
trouver et Allah lui dit de prendre un poisson avec lui dans un couffin
et l’homme sera là où il allait perdre le poisson. Moussa mis le poisson
dans son couffin et s’en alla en compagnie de son jeune valet Youcha‘ ibn Noûn.
A leur arrivée près d’un roc, ils posèrent leurs têtes et
s’endormirent. Le poisson, bien que supposé cuit, bougea dans le couffin
et tomba dans le fleuve. Il y fila en laissant dans l’eau, comme dans
une matière solide, une trace qu’Allah maintint. Lorsque Moussa
s’éveilla, son compagnon oublia de lui dire à propos du poisson et ils
continuèrent leur route. Ils marchèrent toute la journée et toute la
nuit jusqu’au lendemain lorsque Moussa dit à son compagnon : “
Apporte-nous notre déjeuner, nous sommes fatigués du voyage.” Moussa n’a
ressenti la fatigue qu’après avoir dépassé l’endroit qu’Allah lui avait
désigné. Le jeune serviteur répondit à Moussa : “ Quand nous avons pris
refuge près du rocher, vois-tu, j’ai oublié le poisson - le Diable seul
m’a fait oublier de (te) le rappeler - et il a curieusement pris son
chemin dans la mer”. C’état la fuite pour le poisson et l’étonnement
pour Moussa (parce qu’il remarqua les traces du poisson dans l’eau). Ils
retournèrent sur leurs pas jusqu’à leur arrivée près du roc où ils
trouvèrent un homme recouvert de la tête aux pieds d’un habit vert.
Moussa le salua mais l’homme qui était Al-Khidr lui répondit : “Est-ce
qu’il y a ce genre de salut chez vous ?” Moussa lui dit : “Je suis
Moussa des Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël). Je suis venu pour que tu
m’apprennes la sagesse que tu a apprise.” L’homme lui répondit : “ Tu ne
pourras pas patienter avec moi.”



Qui est Al-Khidr ?
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]





Al-Khidr, c’est
un surnom donné à l’homme à cause de la robe verte qu’il portait et
personne ne connaît son nom. Il y a des gens qui le pensent en vie
depuis l’époque d’Adam jusqu’à présent. Mais cela ne peut pas être vrai
parce que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit une fois : “Voyez-vous
cette nuit ?” Ils répondirent : “Oui, ô Messager d’Allah.” Il dit :
“Dans cent ans à partir d’elle, il n’y aura pas un seul de ceux qui se
trouvent sur Terre qui sera encore vivant.” D’autres gens ont dit que Al-Khidr
avait rencontré le Messager et ce n’est pas vrai non plus. S’il vivait
au temps du Messager il l’aurait suivi et aurait pris part aux
batailles. Est-il un Ange ou un prophète ? Ce n’est qu’un humble
serviteur d’Allah.




Moussa accompagna Al-khidr




Moussa dit : “ Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on t’a appris”. Il lui fut dit : “Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi.”Allah l’exerçait à la patience parce qu’il allait en avoir souvent besoin avec les Bani-Isrâ’îl (les fils d’Israël). Il répondit : “ Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres. ” Pouvez-vous être aussi humble ?

La première histoire
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]





D’après le récit d’Al-Bokhari, ils se sont tenus au bord de la mer. Al-Khidr
qui était connu fit signe à un bateau qui s’arrêta pour eux. Une fois
dessus, il y fit un dégât parce qu’ils passaient près d’un roi injuste
qui prenait tous les bateaux en bon état. Les propriétaires du bateau
s’étaient fâchés du dégât fait par Al-Khidr. Le
but, dans la première histoire, est qu’Allah Taala montre que si, en
apparence, vous êtes touché par un malheur, n’ayez crainte car, en
réalité, il apporte du bien.



La deuxième histoire
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]





Allah Taala dit : « …quand ils eurent rencontré un enfant, [l'homme] le tua… » (Sourate 18:75) ;
l’histoire où un jeune garçon a été tué, nous démontre la connaissance
de l’avenir par Allah parce que l’enfant allait devenir incroyant.




La troisième histoire
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]





C’est une histoire de deux jeunes enfants dans une cité par où Moussa et Al-Khidr
passent et dont les habitants avares ont refusé de leur offrir asile.
Le père des deux enfants leur avait laissé un trésor caché sous un mur
sur le point de s’effondrer et de révéler son contenu. Al-Khidr
se mit à réparer le mur pour le garder intact jusqu’à l’arrivée des
enfants à l’âge adulte et empêcher les gens de prendre le trésor.



La moralité a tiré de ces trois histoires
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]





Les
trois histoires ont réuni les plus grands malheurs qui puissent
arriver : les biens, l’oppression et la mort qui, en réalité, étaient
des grâces. Allah veut nous apprendre la patience. Il ne nous veut que
du bien et nous devions être satisfaits de tout ce qui nous arrive.




Pour nous faire savoir qui est le maître de l’univers Allah nous dit: “Allah!
Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par
lui-même «Al-Qayyūm». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui
appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut
intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et
leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son
Trône «Kursiy», déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui
coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.” (Sourate 2:256).



Allah Taala dit:
Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des pauvres gens qui
travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car il y
avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau. Quant
au garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint
qu'il ne leur imposât la rébellion et la mécréance. Nous avons donc
voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un autre plus pur et
plus affectueux. Et quant au mur, il appartenait à deux garçons
orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux; et leur
père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux
atteignent leur maturité et qu'ils extraient, [eux- mêmes] leur trésor,
par une miséricorde de ton Seigneur. Je ne l'ai d'ailleurs pas fait de
mon propre chef. Voilà l'interprétation de ce que tu n'as pas pu endurer
avec patience". (Sourate 18:79-82).





En lisons ces verset, nous constatons que Al-Khidr parle d’Allah avec politesse. Il rapporte le bien à Dieu et le mal à lui-même. Moussa a appris de Al-Khidr
les quatre points principaux : la valeur de la science, que notre
science par rapport à celle d’Allah est comme une goutte d’eau dans
l’océan, l’acceptation de la sagesse d’Allah et la patience.


Sources:
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
Amrkhaled.net
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ecolay.hisforum.net
Admin
المدير العام
المدير العام


عدد المساهمات : 13176
تاريخ التسجيل : 09/12/2010

مُساهمةموضوع: رد: L’histoire de Moussa ‘Moise’ et AlKhidr    6/11/2011, 08:31


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]



Nous avons déjà cité dans l'histoire d'Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]que Moussa [ Moïse sur lui la paix ] [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]a fait son voyage pour chercher la connaissance qu'il possédait. Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] a raconté son histoire dans la sourate Al-Kahf.
L’imam Al-Boukhâri rapporta d'Abi Houraira [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] que le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] dit : « Il a été appelé Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة],
parce qu'il s'assit sur une fourrure blanche qui remua derrière lui de verdure (Khadrâ). » Il a été cité déjà que quand Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]et Josué retournèrent pour retracer leurs pas, ils le trouvèrent sur un velours qui ressemblait à une moquette verte. II s'était couvert d'un tissu dont les deux extrémités étaient sous sa tête et ses pieds. Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]le salua, il découvrit son visage, répondit à la salutation, et dit: "Qui es tu ?" Il dit: "Je suis Moussa ". Il dit: "Le Prophète des Israélites ?" Il répondit: "Oui". Nous savons le reste de l’histoire déjà citée.
Le contexte de l'histoire est très clair qu'il était un Prophète pour beaucoup. Premièrement, le verset dit:


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]

" Ils trouvèrent l'un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous". [ Sourate 18 : Verset 65 ]

Deuxièmement, Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]lui dit: "Puis-je te suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant une bonne direction ?" (L'autre) dit : "Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n'embrasses pas par ta connaissance ?" (Moïse) lui dit : "Si Allah veut, tu me trouveras patient; et je ne désobéirai à aucun de tes ordres". Si tu me suis, dit (l'autre), ne m'interroge sur rien tant que je ne t'en aurai pas fait mention". [ Sourate 18 : Versets 66/70 ]
Ainsi si il était seulement un Waliy, ami d'Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], et non pas un Prophète, il ne lui aurait pas parlé de cette manière, et n'aurait pas répondu à Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] de cette façon. Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]demanda qu'il l'accompagne pour bénéficier de sa connaissance spéciale qu'Allah lui avait accordée de par Sa Grâce. Ne fut-il pas un Prophète, il n'aurait pas été infaillible, et il n'y
aurait aucun désir de la part de Moussa[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], étant un grand Prophète et de personnalité infaillible, d'acquérir une connaissance de la part d'une personne faillible. Il ne serait pas allé pour le chercher en faisant un aussi long voyage. Moussa[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]le rencontra, il lui montra son humilité, lui offrit son respect,et le suivit avec obéissance absolue ce qui prouve qu'il était un Prophète tout comme Moussa[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]. Cependant, il lui a été accordé la connaissance spéciale des mystères de cette vie qui n'avait pas été accordé à Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة].
Troisièmement, Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]tua le garçon, et il ne devait faire ainsi que si Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]l'avait informé au sujet de ce garçon par la Révélation, ce qui prouve aussi qu'il était un Prophète. Il était infaillible, parce que celui qui craint Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
n'ose jamais s'engager au crime du meurtre sur la base de quelques pensées
égarantes, tant que le cœur est vulnérable à toutes les sortes de chuchotements sataniques. La connaissance qu'avait Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]au sujet de ce garçon consistait au fait que quand il atteindra l'âge de puberté, il mécroira en Allah[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], et forcera ses parents aussi à mécroire, et ils lui obéiront à cause de leur amour pour lui. Celte connaissance est un signe clair de sa prophétie.
Ibn Al-Jawzi arriva après sa recherche aux mêmes preuves dans sa discussion qui affirma qu'Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]était un Prophète, ce qui fut fait aussi par Ar-Roummâni.
Quatrièmement, nous voyons que quand Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]commença à donner les
interprétations de ce qu'il avait fait et la raison pour lesquelles il l'avait
fait, il dit à la fin :


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]

"
[...] Je ne l'ai
d'ailleurs pas fait de mon propre chef ".
[ Sourate 18 : Verset 82 ]

C'est à dire que ce que j'ai fait n'était pas de mes propres
initiatives, c'est suite à une Révélation.


Tous ces différents aspects
suggèrent fortement qu'Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]était un Prophète, ce qui ne contredit pas
nécessairement le fait d'être aussi un Waliy ou un Messager. Cependant, ceux qui
suggèrent qu'il était un ange, leur opinion est particulière. En tout cas, quand
il est prouvé qu'il était un Prophète, alors il n'y a aucune raison de le
considérer un Waliy.




Est-ce qu'Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est vivant
maintenant ou non ? Les gens ont des opinions différentes à ce sujet. Et
nombreux pensent que oui.


Cependant, Ibn Al-Jawzi a analysé ces Hadiths
dans son livre, Ojâlatoul-mountadhar fi charh Hâlatil-Khadir, et dit qu'ils sont
tous fabriqués.


L'autre opinion avance qu'Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est mort. Les
éminents parmi ceux qui ont soutenu cette opinion sont l'Imam Al-Boukhâri et Ibn
Al-Jawzi. Ce dernier, dans son livre susmentionné, a fortement défendu son point
de vue sous des angles différents.


Par exemple, il dit qu'Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
dit:


[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]

"Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi
[...]".

[
Sourate 21 : Verset 34 ]

Ainsi, si Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est un être humain, alors
son cas entre sous la généralité de la signification de ce verset, et aucune
exception ne doit être faite sauf sur la base d'une preuve croyable et
authentique. Nous savons que tant que les vérités ne sont pas prouvées, elles
sont traitées comme inexistantes.


Allah le Tout-puissant dit:


"Et lorsqu'Allah prit cet engagement des prophètes: "Chaque fois que Je
vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un messager vous
viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui, et vous devrez
lui porter secours". Il leur dit: "Consentez-vous et acceptez-vous Mon pacte à
cette condition"? -"Nous consentons", dirent-ils. "Soyez-en donc témoins, dit
Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins".
[ Sourate 3 : Verset 81 ]



Ibn Abbas [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] a
dit : Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]n'a jamais envoyé un Prophète sans qu'il ne
prenne sa convention que si Mohammad [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] est envoyé comme un Prophète dans sa
vie, il devra le croire et l'aider. Ensuite, chaque nation (oummah) fut
commandée par leurs Prophètes d'honorer cette convention si Mohammad [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] est
envoyé dans leur vie.


Ainsi, si Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est un Prophète ou un Waliy,
il entre aussi sous cette convention. Etait-il vivant dans le temps de notre
Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], il aurait du venir le rencontrer, croire en ce qui lui a été
révélé, et l'aider contre ses ennemis. S'il était un Waliy, et Abou Bakr [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] est
"Siddique" et son statut est plus élevé que le sien, et s'il était un Prophète,
alors le statut de Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est plus élevé que le sien.


L'imam Ahmad
rapporta dans son Mosnad de Jâbir ibn Abdillâh [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] que le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]a
dit:


"Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, si Moussa était vivant, il me
suivrait".

C'est l'une des croyances essentielles de cette religion,
laquelle est aussi supportée par le verset précité. Si tous les Prophètes
étaient vivants, ils seraient tous les partisans de notre Prophète
Mohammad [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] et sous ses instructions. Nous savons qu'il fut
donné au Prophète
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] pendant le Voyage Nocturne, un statut au-dessus d'eux tous,
et quand il
était à Bayt-il-Makdis, il fut commandé par Djibril [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] de les présider dans la
Salât. Il les a présidés dans la Salât dans un endroit qui avait été dans le
passé leurs maisons et sous la juridiction de leur Prophétie.




D'ici, il
est conclu que si Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]était vivant, il aurait été un membre de cette
Oummah, et partisan de la Ghana du Prophète Mohammad [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]. Même quand Issa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
reviendra sur terre, juste avant le jour du Jugement, il se limitera à la Charia
de notre Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], bien qu'il soit l'un des cinq grands Prophètes et le
dernier des Prophètes envoyés aux Israélites. Nous n'avons pas de preuves
croyables qu'Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]a rencontré notre Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] ou qu'il a participé à
l'une des batailles lancées contre les ennemis.


Le jour de la Bataille
de Badr, notre Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] a imploré l'aide d'Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]contre son ennemi, et dit
:


"O Allah
! Si ce groupe de Tes croyants est détruit, Tu ne seras plus
adoré sur cette terre ".

Dans ce groupe il y avait tous les grands
Compagnons du Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], Djibril [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]et d'autres anges. Si Al-Khadir[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] était
vivant, il aurait témoigné cette bataille.


Ibn Al-Jawzi rapporta dans
son livre Oujâlah qu'Al-Kâdi Abou Yaalâ Al-Hanbali dit : L'un de nos oulémas fut
interrogé si Al-Khadir est vivant ou mort ? Il dit :
II est mort. Ensuite, il dit
:
Cette même vue m'a atteint d'Abi Tâhir Al-Ghoubâri. Ils dirent tous que s'il
était vivant, il aurait rencontré le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة].




On peut poser la
question : Fut-il présent à tous les événements de l'Islam, mais les gens ne
pouvaient pas le voir ? La réponse logique estime l'improbabilité, afin de ne
pas spécifier des généralités sur la base d'illusion et d'imagination. En tout
cas, quel est le but de sa dissimulation des gens? S'il pouvait paraître parmi
les gens, cela élèverait son statut, et sa personnalité sera miraculeuse et plus
manifeste. Même
s'il était vivant, il serait peut-être meilleur pour lui de
transmettre aux gens les enseignements coraniques et la Sunna Prophétique, et
lutter contre le phénomène de Hadiths forgés, des pratiques hérétiques des gens,
et leur être utile dans beaucoup de domaines.
Il devrait avoir montré le droit
chemin aux gens aussi bien qu'à leurs oulémas, et forcé leurs souverains pour
gouverner avec justice et dignité. Quelle est la raison derrière sa
dissimulation dans les villes et les villages et sa divagation dans les déserts
et les jungles ? Cette opinion est aussi supportée par ce Hadith rapporté dans
Al-Boukhâri et Mouslim de Abdillâh ibn Omar [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]qu'une nuit, en achevant sa
Salât du Ichâ, le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]dit:


« Voyez-vous cette nuit
d'aujourd'hui ? Vers la fin des cent années prochaines, de tous ceux qui vivent
aujourd'hui personne ne sera vivant ».


L'imam Ahmad rapporta aussi ce
Hadith de Abdillâh ibn Omar [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] qui relata que pendant les derniers jours de sa
vie, le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] acheva une nuit sa Salât du Ichâ, se leva et dit:


"Voyez-vous cette nuit d'aujourd'hui
? Vers la fin des cent années
prochaines, de tous ceux vivant aujourd'hui personne ne restera sur terre".


Dans un autre récit de Jâbir ibn Abdillâh [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] dit juste
un mois ou moins avant sa mort:


« Aucune âme vivante parmi vous
aujourd'hui ne sera vivante après les cent années prochaines ».

Ibn
Al-Jawzi dit: Tous ces Hadiths authentiques prouvent clairement que la
prétention qu'Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]serait vivant, est fausse.




Voici
la
suite de son récit



Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]le
Tout-puissant dit:


{(Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: "Je
n'arrêterai pas avant d'avoir atteint le confluent des deux mers, dusse-je
marcher de longues années. Puis, lorsque tous deux eurent atteint le confluent,
ils oublièrent leur poisson qui prit alors librement son chemin dans la mer.
Puis lorsque tous deux eurent dépassé (cet endroit), il dit à son valet :
"Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre
présent voyage". (Le valet lui) dit: "Quand nous avons pris refuge près du
rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson - le Diable seul m'a fait oublier de
(te) le rappeler - et il a curieusement pris son chemin dans la mer". (Moïse)
dit: "Voilà ce que nous cherchions". Puis, ils retournèrent sur leurs pas,
suivant leurs traces}. [Sourate 18 – Versets 60 – 64]

{Ils trouvèrent
l'un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à
qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous. Moïse lui dit: "Puis- je
te suivre, à la condition que tu m'apprennes de ce qu'on t'a appris concernant
une bonne direction ?" (L'autre) dit: "Vraiment, tu ne pourras jamais être
patient avec moi. Comment endurerais-tu sur des choses que tu n'embrasses pas
par ta connaissance ?" (Moïse) lui dit: "Si Allah veut, tu me trouveras patient;
et je ne désobéirai à aucun de tes ordres". Si tu me suis, dit (l'autre,) ne
m'interroge sur rien tant que je ne t'en aurai pas fait mention"}. [Sourate 18 –
Versets 65 – 70]

{Alors les deux partirent. Et après qu'ils furent
montés sur un bateau, l'homme y fit une brèche. (Moïse) lui dit: "Est-ce pour
noyer ses occupants que tu l'as ébréché? Tu as commis, certes, une chose
monstrueuse!" (L'autre) répondit: "N'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder
patience en ma compagnie ?" Ne t'en prends pas à moi, dit (Moïse), pour un oubli
de ma part; et ne m'impose pas de grande difficulté dans mon affaire". Puis ils
partirent tous deux; et quand ils eurent rencontré un enfant (l'homme) le tua.
Alors (Moïse) lui dit: "As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne? Tu as
commis certes, une chose affreuse!" (L'autre) lui dit: "Ne t'ai je pas dit que
tu ne pourrais pas garder patience en ma compagnie ?" Si, après cela, je
t'interroge sur quoi que ce soit, dit (Moïse), alors ne m'accompagne plus. Tu
seras alors excusé de te séparer de moi"}. [Sourate 18 – Versets 71 – 76]


{Ils partirent donc tous deux; et quand ils furent arrivés à un village
habité, ils demandèrent à manger à ses habitants; mais ceux-ci refusèrent de
leur donner l'hospitalité. Ensuite, ils y trouvèrent un mur sur le point de
s'écrouler. L'homme le redressa. Alors (Moïse) lui dit: "Si tu voulais, tu
aurais bien pu réclamer pour cela un salaire". Ceci (marque) la séparation entre
toi et moi, dit (l'homme,) Je vais t'apprendre l'interprétation de ce que tu
n'as pu supporter avec patience. Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des
pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car
il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau. Quant au
garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint qu'il ne leur
imposât la rébellion et la mécréance}. [Sourate 18 – Versets 77 – 80]


{Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un
autre plus pur et plus affectueux. Et quant au mur, il appartenait à deux
garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux, et leur
père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent
leur maturité et qu'ils extraient, (eux-mêmes) leur trésor, par une miséricorde
de ton Seigneur. Je ne l'ai d'ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà
l'interprétation de ce que tu n'as pas pu endurer avec patience}. [Sourate 18 –
Versets 81 – 82]

Kaab a dit qu'il entendit le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]dire
: "Pendant que
Moussa faisait un sermon aux Israélites, quelqu'un lui demanda: 'Qui est celui
qui a le plus le savoir ?' Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
dit
: 'Moi.'

Alors,
Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
le réprimanda parce
qu'il n'a pas attribué le savoir à Allah et lui dit : 'J'ai un serviteur au
confluent de la mer qui a plus de savoir que toi'.

Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
dit : 'Mon Seigneur
!
Comment pourrais-je le trouver ?' Il dit
: 'Prends un poisson avec toi dans un
seau rempli d'eau, et dès que le poisson disparaîtra, cherche l'homme à cet
endroit-là".

[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]Alors, Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
mit un poisson dans un seau rempli d'eau et
commença son voyage. Il emmena avec lui son compagnon Josué ibn Noûn et quand
ils arrivèrent au rocher, ils le posèrent et s'endormirent. Pendant qu'ils
dormaient, le poisson se tortilla hors du seau et disparut dans la mer. Quand
ils se réveillèrent, son serviteur oublia de l'informer de la disparition du
poisson, et ils continuèrent leur voyage pour une durée d'un jour et une nuit.

Le lendemain, Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]dit à son valet
: {Apporte-nous notre déjeuner, nous
avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage}. Alors, jusqu'à ce
qu'ils passèrent à côté du rocher où ils dormirent, Moussa ne se sentit fatigué,
ni il eut faim. Quand il demanda son déjeuner, Josué se rappela de la
disparition du poisson et dit: {Quand nous avons pris refuge près du rocher,
vois-tu, j'ai oublié le poisson - le Diable seul m'a fait oublier de te le
rappeler - et il a pris son chemin dans la mer de façon merveilleuse}. Quand
Josué dit cela, Moussa s'exclama et dit: {C'est ce que nous cherchions. Puis,
ils retournèrent sur leurs pas, suivant leurs traces}.

Ils se hâtèrent
en retraçant leurs pas, et quand ils arrivèrent près du rocher, ils trouvèrent
un homme couvert de vêtements. Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]le salua, et lui dit: "Je suis Moussa".
L'homme dit : "Moussa le fils d'Israël ?" Il dit
: "Oui, et je suis venu afin
d'apprendre de toi la sagesse qui t’as été donnée". Il dit: {Tu ne pourras
jamais être patient avec moi}. "O Moussa
! J'ai une science d'Allah que tu n'as
pas, et tu as une science d'Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
que je n'ai pas". Moussa dit
: {Si Allah veut,
tu me trouveras patient, et je ne désobéirai à aucun de tes ordres}.


Al-Khadir
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
dit : {Si tu me suis, ne m'interroge sur rien tant que je ne
t'en aurai pas fait mention. Alors les deux partirent}, en marchant sur la côte
de la mer. Ensuite, un bateau passa à côté d'eux et ils leur demandèrent de les
embarquer avec eux. L'équipage reconnut Al-Khadir et les embarqua à bord
gratuitement. En étant sur le bateau, Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
prit une hache et ébrécha le
bateau. Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] lui dit
: "Qu'est-ce que tu as fait ? Ils nous ont embarqués avec
eux gratuitement et te voilà ébrécher le bateau ? {Est-ce pour noyer ses
occupants que tu l'as ébréché ? Tu as commis, certes, une chose monstrueuse.
[L'autre] répondit : N'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder patience en ma
compagnie ? Ne t'en prends pas à moi, dit [Moïse], pour un oubli de ma part; et
ne m'impose pas de grande difficulté dans mon affaire}.



Ensuite, le
Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]commenta un texte sur lui en disant que c'était à cause de l'oubli que
fut la première interruption de Moussa[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة].
Le
Prophète[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]dit encore
: "Puis un moineau vint et
posa sur le bord du bateau, et mit son bec dans la mer une ou deux fois.
Al-Khadir dit à Moussa : "Ma science ou la tienne par rapport à celle d'Allah
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] est
comparable à ce que prit ce moineau de l'eau de la mer dans son bec".



Ensuite, ils débarquèrent du bateau et commencèrent à marcher le long du
rivage. Pendant qu'ils marchaient, Al-Khadir vit un garçon qui jouait avec
d'autres enfants. Al-Khadir s'approcha de lui, saisit sa tête avec sa main et
l'arracha de son corps, et le tua. Tout en étant étonné, Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
dit à Al-Khadir :
{As-tu tué un être innocent, qui n'a tué personne
? Tu as commis certes une chose
affreuse}.

Al-Khadir
[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة] répondit. {Ne t'ai-je pas dit que tu ne pourrais pas garder
patience en ma compagnie ?} Moussa se rendit compte qu'encore une fois qu’il ne
put pas exclure sa curiosité, et ainsi il l'interrogea après qu'il eût promis de
ne pas le répéter. Ensuite, il dit: {Si, après cela, je t'interroge sur quoi que
ce soit, alors ne m'accompagne plus. Tu seras alors excusé de te séparer de
moi}.

Ensuite, ils continuèrent leur voyage et {Ils partirent donc tous
deux; et quand ils furent arrivés à un village habité, ils demandèrent à manger
à ses habitants; mais ceux-ci refusèrent de leur donner l'hospitalité. Ensuite,
ils y trouvèrent un mur sur le point de s'écrouler. L'homme (Al-Khadir) le
redressa (de ses mains)}. Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]lui dit : "Ce sont les gens auxquels nous
avons demandé de la nourriture, mais ils refusèrent de nous donner
l'hospitalité, cependant tu leur as réparé le mur. {Alors, si tu voulais, tu
aurais bien pu réclamer pour cela un salaire. Il dit : Ceci [marque] la
séparation entre toi et moi, Je vais t'apprendre l'interprétation de ce que tu
n'as pu supporter avec patience}.

[
... ] Pour ce qui est du bateau, il appartenait à des
pauvres gens qui travaillaient en mer. Je voulais donc le rendre défectueux, car
il y avait derrière eux un roi qui saisissait de force tout bateau. Quant au
garçon, ses père et mère étaient des croyants; nous avons craint qu'il ne leur
imposât la rébellion et la mécréance}. [Sourate 18 – Versets 77 – 80]


{Nous avons donc voulu que leur Seigneur leur accordât en échange un
autre plus pur et plus affectueux. Et quant au mur, il appartenait à deux
garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux, et leur
père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent
leur maturité et qu'ils extraient, (eux-mêmes) leur trésor, par une miséricorde
de ton Seigneur. Je ne l'ai d'ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà
l'interprétation de ce que tu n'as pas pu endurer avec patience}. [Sourate 18 –
Versets 81 – 82]

Le Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]dit après qu'il eût
raconté cette histoire: "Nous souhaitons que Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]aurait pu rester patient,
afin de connaître plus de leur histoire." [Rapporté
par Al-Boukhâri]

Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]le
Tout-puissant dit :

{Et lorsqu'Allah prit cet engagement des prophètes:
"Chaque fois que Je vous accorderai un Livre et de la Sagesse, et qu'ensuite un
messager vous viendra confirmer ce qui est avec vous, vous devez croire en lui,
et vous devrez lui porter secours". Il leur dit: "Consentez-vous et
acceptez-vous Mon pacte à cette condition"? -"Nous consentons", dirent-ils.
"Soyez-en donc témoins, dit Allah. Et Me voici, avec vous, parmi les témoins}.
[Sourate 3 - Verset 81]

Ce verset nous informe qu'Allah [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]a pris la
convention de chaque Prophète qu'il sera un croyant en tous les Prophètes qui
viendront après lui. Cela leur exige aussi la convention de croire au

Prophète Mohammad[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], parce qu'il est le Seau de la prophétie. Chaque Prophète a
trouvé qu'il aurait été exigé de croire en lui et l'aider dans la réalisation de
sa Mission. Si Al-Khadir était vivant dans le temps de notre Prophète[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], il ne
serait permis que de rencontrer notre Prophète[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], le suivre, et l'aider dans sa
Mission. Il aurait été certainement, parmi ceux qui ont témoigné à la bataille
de Badr, et aurait combattu sous le commandement de notre Prophète[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة], tel fit
Gabriel [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]et d'autres anges.



L'opinion commune est qu'Al-Khadir pourrait
être un Prophète ou un Messager, ce qui paraît être l'opinion la plus correcte. Quoi qu'il puisse être, Moussa [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]est plus éminent qu'Al-Khadir. Et
était-il vivant, il lui aurait été demandé de croire en le Prophète Mohammad [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]et
de le soutenir. Alors, que dit-on de ceux qui disent qu'Al-Khadir est un Wali
( ami d'Allah[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة])
? Il est plus plausible qu'Al-Khadir [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]
peut être compté parmi les
Prophètes et les Messagers. Il n'est pas raconté dans aucun Hadith authentique
ou de faible narration, qu'Al-Khadir était venu au Prophète [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذه الصورة]et l'ait
rencontré.

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://ecolay.hisforum.net
 
L’histoire de Moussa ‘Moise’ et AlKhidr
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» histoire imaginaire
» Histoire de la microbiologie
» le texte narratif
» sujet de bac
» Histoire de la Gymnastique Acrobatique

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
 :: النافذة العامة :: المنتدى الإسلامي-
انتقل الى: